Éducation musicale

L’éducation musicale développe deux grands champs de compétences structurant l’ensemble du parcours de formation de l’élève jusqu’à la fin du cycle 4 : la perception et la production. Prenant en compte la sensibilité et le plaisir de faire de la musique comme d’en écouter, l’éducation musicale apporte les savoirs culturels et techniques nécessaires au développement des capacités d’écoute et d’expression.

La voix tient un rôle central dans les pratiques musicales de la classe. Vecteur le plus immédiat pour faire de la musique, elle est particulièrement appropriée aux travaux de production et d’interprétation dans un cadre collectif en milieu scolaire.

De même, la mobilisation du corps dans le geste musical contribue à l’équilibre physique et psychologique.

Au terme du cycle 2, les élèves disposent d’un ensemble d’expériences, de savoir-faire et de repères culturels qui seront à la base de la formation musicale et artistique poursuivie en cycle 3.

 

Compétences travaillées

Domaines du socle

Chanter

  • Chanter une mélodie simple avec une intonation juste, chanter une comptine ou un chant par imitation.
  • Interpréter un chant avec expressivité.

1.4, 5

Écouter, comparer

  • Décrire et comparer des éléments sonores.
  • Comparer des musiques et identifier des ressemblances et des différences.

1.1, 1.4, 3, 5

Explorer et imaginer

  • Imaginer des représentations graphiques ou corporelles de la musique.
  • Inventer une organisation simple à partir de différents éléments sonores.

1.4, 5

Échanger, partager

  • Exprimer ses émotions, ses sentiments et ses préférences.
  • Écouter et respecter l’avis des autres et l’expression de leur sensibilité.

1.1, 3, 5

 

Attendus de fin de cycle
–          Expérimenter sa voix parlée et chantée, explorer ses paramètres, la mobiliser au bénéfice d’une reproduction expressive.

–          Connaitre et mettre en œuvre les conditions d’une écoute attentive et précise.

–          Imaginer des organisations simples ; créer des sons et maitriser leur succession.

–          Exprimer sa sensibilité et exercer son esprit critique tout en respectant les gouts et points de vue de chacun.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Chanter

Reproduire un modèle mélodique, rythmique.

Chanter une mélodie simple avec une intonation juste.

Chanter une comptine, un chant par imitation.

Interpréter un chant avec expressivité (phrasé, articulation du texte) en respectant ses phrases musicales.

Mobiliser son corps pour interpréter.

–  Les principaux registres vocaux : voix parlée/chantée, aigu, grave.

– Éléments constitutifs d’une production vocale : respiration, articulation, posture du corps.

–  Un répertoire varié de chansons et de comptines.

–  Éléments de vocabulaire concernant l’usage musical de la voix : fort, doux, aigu, grave, faux, juste, etc.

 

Jeux vocaux mobilisant les diverses possibilités de la voix.

Recherche de la justesse dans l’interprétation.

Mise en mouvement de son corps.

Imitation d’un modèle.

Assimilation d’habitudes corporelles pour chanter.

Écouter, comparer

Décrire et comparer des éléments sonores, identifier des éléments communs et contrastés.

Repérer une organisation simple : récurrence d’une mélodie, d’un motif rythmique, d’un thème, etc.

Comparer des musiques et identifier des ressemblances et des différences.

–  Lexique élémentaire pour décrire la musique : timbre, hauteur, formes simples, intensité, tempo.

–  Quelques grandes œuvres du patrimoine.

–  Repères simples dans l’espace et le temps.

 

Identification, caractérisation, tri des éléments perçus lors d’écoutes comparées de brefs extraits musicaux.

Représentations graphiques de passages musicaux.

 

Explorer et imaginer

Expérimenter les paramètres du son : intensité, hauteur, timbre, durée.

Imaginer des représentations graphiques ou corporelles de la musique.

Inventer une organisation simple à partir d’éléments sonores travaillés.

–  Éléments de vocabulaire liés aux paramètres du son (intensité, durée, hauteur, timbre).

–  Postures du musicien : écouter, respecter l’autre, jouer ensemble.

–  Diversité des matériaux sonores.

Jeu avec la voix pour exprimer des sentiments (la tristesse, la joie…) ou évoquer des personnages…

Utilisation d’objets sonores (petites percussions, lames sonores, etc.) pour enrichir les réalisations collectives.

Échanger, partager

Exprimer ses émotions, ses sentiments et ses préférences artistiques.

Écouter et respecter l’avis des autres et l’expression de leur sensibilité.

Respecter les règles et les exigences d’une production musicale collective.

–  Vocabulaire adapté à l’expression de son avis.

–  Conditions d’un travail collectif : concentration, écoute, respect…

–  Règles et contraintes du travail collectif.

Expression et partage avec les autres de son ressenti, de ses émotions, de ses sentiments.
Repères de progressivité

Plusieurs principes pédagogiques sont à prendre en compte à chaque niveau :

– Régularité : la voix, l’écoute et la mémoire se développent par des sollicitations régulières dans des situations et sur des objets variés.

– Progressivité des apprentissages : six à huit chants et six à huit œuvres forment progressivement le répertoire de la classe.

– Diversité : choisies dans des styles et des époques divers, les œuvres écoutées posent de premiers repères dans l’espace et dans le temps.

Quand j'entends, j'oublie. Quand je vois, je me souviens. Quand je fais, je comprends. (Confucius)