Prendre part à une conversation

Au cycle 2, les situations de dialogue en langue étrangère ou régionale sont plus difficiles à mettre en œuvre que l’expression orale en continu. Le dialogue ne fait pas l’objet d’évaluations formelles.

Attendus de fin de cycle
–          Poser des questions simples sur des sujets familiers ou sur ce dont on a immédiatement besoin, ainsi que répondre à de telles questions.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, activités et ressources pour l’élève

Saluer.Se présenter.

Demander à quelqu’un de ses nouvelles et réagir, donner de ses nouvelles.

Formuler des souhaits basiques.

Utiliser des formules de politesse.

Répondre à des questions sur des sujets familiers.

Épeler des mots et des noms familiers.

–  Répertoire élémentaire de mots sur des sujets familiers.

–  Syntaxe de la conversation simple de type question / réponse.

–  Situations de communication.

Jeux de rôles.Enregistrement et réécoute de ce que l’on dit afin d’analyser et évaluer sa propre pratique de la langue.

Échanges électroniques dans le cadre de projets, d’un travail autour d’un album jeunesse, de comptines, de chants et de poèmes.

 

Repères de progressivitéAu CP, les élèves apprennent à répéter des dialogues basiques de rituels de classe. Au CE1, ils commencent à dialoguer en demandant des nouvelles et en réagissant. Ils commencent à utiliser des formules de politesse. C’est au CE2 que les élèves peuvent engager une conversation très courte qui permet de réinvestir le lexique relatif à la présentation de soi-même et de quelqu’un, d’utiliser des formules simples de politesse, de présenter des excuses, d’épeler des mots simples et transparents et de répondre à quelques questions pour communiquer de façon simple si l’interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

 

Quand j'entends, j'oublie. Quand je vois, je me souviens. Quand je fais, je comprends. (Confucius)