Adapter ses déplacements à des environnements variés

Attendus de fin de cycle
–          Se déplacer dans l’eau sur une quinzaine de mètres sans appui et après un temps d’immersion.–          Réaliser un parcours en adaptant ses déplacements à un environnement inhabituel. L’espace est aménagé et sécurisé.

–          Respecter les règles de sécurité qui s’appliquent.

Compétences travaillées pendant le cycle

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Transformer sa motricité spontanée pour maitriser les actions motrices.S’engager sans appréhension pour se déplacer dans différents environnements.

Lire le milieu et adapter ses déplacements à ses contraintes.

Respecter les règles essentielles de sécurité.

Reconnaitre une situation à risque.

Natation, activités de roule et de glisse, activités nautiques, équitation, parcours d’orientation, parcours d’escalade, etc. 
Repères de progressivitéEn natation, les activités proposées permettent de passer de réponses motrices naturelles (découvrir le milieu, y évoluer en confiance) à des formes plus élaborées (flotter, se repérer) et plus techniques (se déplacer). L’objectif est de passer d’un équilibre vertical à un équilibre horizontal de nageur, d’une respiration réflexe à une respiration adaptée, puis passer d’une propulsion essentiellement basée sur les jambes à une propulsion essentiellement basée sur les bras.

Tout au long du cycle, les activités d’orientation doivent se dérouler dans des espaces de plus en plus vastes et de moins en moins connus ; les déplacements doivent, au fur et à mesure de l’âge, demander l’utilisation de codes de plus en plus symboliques. Au fur et à mesure du cycle, la maitrise des engins doit amener les élèves à se déplacer dans des milieux de moins en moins protégés et de plus en plus difficiles.

 

Quand j'entends, j'oublie. Quand je vois, je me souviens. Quand je fais, je comprends. (Confucius)