Français (cycle 2)

Français

CP

CE1

CE2

Comprendre et s’exprimer à l’oral Écouter pour comprendre des messages oraux (adressés par un adulte ou par des pairs) ou des textes lus par un adulte.

  • Maintien d’une attention orientée en fonction du but.
  • Repérage et mémorisation des informations importantes ; enchainement mental de ces informations.
  • Mobilisation des références culturelles nécessaires pour comprendre le message ou le texte.
  • Attention portée au vocabulaire et mémorisation.
  • Repérage d’éventuelles difficultés de compréhension.
  •  Écoute, répétition ou reformulation de consignes
  • Audition de textes lus par l’adulte
  •  Écoute, répétition ou reformulation de consignes
  • Audition de textes lus par l’adulte
Dire pour être entendu et compris, en situation d’adresse à un auditoire ou de présentation de textes.

  • Prise en compte des récepteurs ou interlocuteurs.
  • Mobilisation de techniques qui font qu’on est écouté (articulation, débit, volume de la voix, intonation, posture, regard, gestualité…).
  • Organisation du discours.
  • Mémorisation des textes (en situation de récitation, d’interprétation).
  • Lecture (en situation de mise en voix de textes).
  • Présentation d’un article d’actualité.
  • Parler fort pour être entendu (conduite des rituels).
  • Présentation d’un objet, d’un livre, d’une activité faite en dehors de la classe (Quoi de neuf).
  • Présentation d’un article d’actualité.
  • Parler fort pour être entendu (conduite des rituels).
  • Présentation d’un objet, d’un livre, d’une activité faite en dehors de la classe (Quoi de neuf).
Participer à des échanges dans des situations diversifiées .

  • Respect des règles régulant les échanges.
  • Conscience et prise en compte des enjeux.
  • Organisation du propos.
  • Moyens de l’expression (vocabulaire, organisation syntaxique, enchainements…).
  • Prise en charge de rôles bien identifiés dans les interactions, notamment les débats (Quoi de neuf, Conseil, Bilans de sport : présidence, secrétaire, gardien du temps).
  • Savoir écouter, prendre en compte, participer,  faire un choix lors d’échanges collectifs (bilans d’activité, Quoi de neuf, Conseil).
  • Prise en charge de rôles bien identifiés dans les interactions, notamment les débats (Quoi de neuf, Conseil, Bilans de sport : présidence, secrétaire, gardien du temps).
  • Préparation individuelle ou à plusieurs des éléments à mobiliser dans les échanges (Quoi de neuf, Conseil, Bilans de sport)
  • Savoir écouter, prendre en compte, participer, argumenter, faire un choix lors d’échanges collectifs (bilans d’activité, Quoi de neuf, Conseil).
Adopter une distance critique par rapport au langage produit

  • Règles régulant les échanges ; repérage du respect ou non de ces règles dans les propos d’un pair, aide à la reformulation.
  • Prise en compte de règles explicites établies collectivement.
  • Autocorrection après écoute (reformulations).
  •  Savoir écouter, accepter les règles de prises de parole, être capable de différer ses propos, sans l’oublier.
  • Savoir s’adapter face à son interlocuteur en restant poli, courtois, attentif.
  •  Savoir écouter, accepter les règles de prises de parole, être capable de différer ses propos, sans l’oublier.
  • Savoir s’adapter face à son interlocuteur en restant poli, courtois, attentif.
Lire Identifier des mots de manière de plus en plus aisée.

  • Discrimination auditive fine et analyse des constituants des mots (conscience phonologique).
  • Discrimination visuelle et connaissance des lettres.
  • Correspondances graphophonologiques ; combinatoire (construction des syllabes simples et complexes).
  • Mémorisation des composantes du code.
  • Mémorisation de mots fréquents (notamment en situation scolaire) et irréguliers.
  •   Étude des graphies des  phonèmes les plus fréquents.
  • Jeux de discrimination auditive et analyse des constituants des mots.
  • Mémorisation de mots fréquents :  échelle Dubois-Buyse jusqu’à échelon 8(utilisation du carnet de mots, dictées de mots).
  •  Étude de l’ensemble des graphies des  phonèmes les plus fréquents.
  • Jeux de discrimination auditive et analyse des constituants des mots.
  • Mémorisation de mots fréquents :  échelle Dubois-Buyse jusqu’à échelon 12(utilisation du carnet de mots, dictées de mots).
  • Étude de l’ensemble des graphies des  phonèmes plus rares.
  • Jeux de discrimination auditive et analyse des constituants des mots.
  • Mémorisation de mots fréquents :  échelle Dubois-Buyse jusqu’à échelon 16(utilisation du carnet de mots, dictées de mots).
Comprendre un texte

  • Mobilisation de la compétence de décodage.
  • Mise en œuvre (guidée, puis autonome) d’une démarche pour découvrir et comprendre un texte (parcourir le texte de manière rigoureuse et ordonnée ; identifier les informations clés et relier ces informations ; identifier les liens logiques et chronologiques ; mettre en relation avec ses propres connaissances ; affronter des mots inconnus ; formuler des hypothèses…).
  • Mobilisation des expériences antérieures de lecture et des connaissances qui en sont issues (sur des univers, des personnages-types, des scripts…).
  • Mobilisation de connaissances lexicales et de connaissances portant sur l’univers évoqué par les textes.
  • Se questionner pour mieux comprendre.
  • Savoir repérer les personnages d’une histoire (qui parle, à qui il parle).
Pratiquer différentes formes de lecture

  • Mobilisation de la démarche permettant de comprendre.
  • Prise en compte des enjeux de la lecture notamment : lire pour réaliser quelque chose ; lire pour découvrir ou valider des informations sur… ; lire une histoire pour la comprendre et la raconter à son tour…
  • Mobilisation des connaissances lexicales en lien avec le texte lu.
  • Repérage dans des lieux de lecture (bibliothèque de l’école ou du quartier notamment).
  • Prise de repères dans les manuels, dans des ouvrages documentaires.
 voir liste cycle 2
Lire à voix haute.

  • Mobilisation de la compétence de décodage et de la compréhension du texte.
  • Identification et prise en compte des marques de ponctuation.
  • Recherche d’effets à produire sur l’auditoire en lien avec la compréhension (expressivité).
  •  Repérer le début et la fin d’une phrase en marquant l’intonation finale.
  • Respecter l’intonation au sein d’un dialogue.
  • Repérer les phrases d’incise.
  • Améliorer sa vitesse de lecture pour qu’elle se rapproche d’une diction « normale »
Contrôler sa compréhension

  • Justifications possibles de son interprétation ou de ses réponses ; appui sur le texte et sur les autres connaissances mobilisées.
  • Repérage de ses difficultés ; tentatives pour les expliquer.
  • Maintien d’une attitude active et réflexive : vigilance relative à l’objectif (compréhension, buts de la lecture) ; demande d’aide ; mise en œuvre de stratégies pour résoudre ses difficultés…
  •  Répondre à des questions sur un texte (questions explicites, implicites).
  • formuler une phrase de réponse en recherchant dans la question et dans le texte les éléments pour répondre.
Écrire Copier de manière experte .

  • Maitrise des gestes de l’écriture cursive exécutés avec une vitesse et une sureté croissantes.
  • Correspondances entre diverses écritures des lettres pour transcrire un texte (donné en script et copié en cursive, ou l’inverse pour une copie au clavier).
  • Stratégies de copie pour dépasser la copie lettre à lettre : prise d’indices, mémorisation de mots ou groupes de mots.
  • Lecture (relire pour vérifier la conformité).
  • Maniement du traitement de texte pour la mise en page de courts textes.
  •  Être capable de copier sans erreur un petit texte.
  • être capable de respecter la présentation (retour à la ligne, majuscule, repérage des paragraphes…)
  • Savoir repérer ses erreurs et les corriger.
  • Savoir repérer les difficultés simultanément de l’acte d’écrire.
Produire des écrits en commençant à s’approprier une démarche.

  • Identification de caractéristiques propres à différents genres de textes.
  • Mise en œuvre (guidée, puis autonome) d’une démarche de production de textes : trouver et organiser des idées, élaborer des phrases qui s’enchainent avec cohérence, écrire ces phrases.
  • Connaissances sur la langue (mémoire orthographique des mots, règles d’accord, ponctuation, organisateurs du discours…).
  • Mobilisation des outils à disposition dans la classe liés à l’étude de la langue.
Réviser et améliorer l’écrit qu’on a produit.

  • Repérage de dysfonctionnements dans les textes produits (omissions, incohérences, redites…).
  • Mobilisation des connaissances portant sur le genre d’écrit à produire et sur la langue.
  • Vigilance orthographique, exercée d’abord sur des points désignés par le professeur, puis progressivement étendue.
  • Utilisation d’outils aidant à la correction : outils élaborés dans la classe, correcteur orthographique, guide de relecture.
  •  être capable de se corriger en prenant en compte un code de correction établi en classe.
  •  être capable de se corriger en prenant en compte un code de correction établi en classe.
  • Savoir effectuer une ou plusieurs relecture d’un écrit pour en corriger les erreurs (ponctuation, accords dans le groupe nominal, accords sujet/verbe, orthographe grammaticale, orthographe lexicale)
Comprendre le fonctionnement de la langue Maitriser les relations entre l’oral et l’écrit.

  • Correspondances grapho-phonologiques.
  • Valeur sonore de certaines lettres (s – c – g) selon le contexte.
  • Composition de certains graphèmes selon la lettre qui suit (an/am, en/em, on/om, in/im).
Mémoriser et se remémorer l’orthographe de mots fréquents et de mots irréguliers dont le sens est connu.

  • Vocabulaire des activités scolaires et vocabulaire spécialisé lié aux apprentissages disciplinaires.
  • Séries de mots (mots relevant d’un même champ lexical ; séries correspondant à des familles de mots ; séries regroupant des mots ayant une analogie morphologique…).
  • Mots invariables.
Identifier les principaux constituants d’une phrase simple en relation avec sa cohérence sémantique (de quoi on parle, ce qu’on en dit)

  • Identification du groupe nominal.
  • Identification du verbe (connaissance des propriétés permettant de l’identifier).
  • Classes de mots : noms – verbes – déterminants – adjectifs – pronoms (en position sujet) – mots invariables.
  • Phrases affirmatives et négatives (notamment, transformations liées à l’identification du verbe).
  • Ponctuation de fin de phrases ; signes du discours rapporté.
Raisonner pour résoudre des problèmes orthographiques, d’accord essentiellement.

  • Compréhension que des éléments de la phrase fonctionnent ensemble (groupe nominal) ;

    compréhension de la notion de « chaine d’accords » pour déterminant/nom/adjectif (variation singulier/pluriel en priorité ; variation masculin/féminin).

  • Compréhension qu’écrire ne consiste pas seulement à coder des sons.

  • Relation sujet – verbe (identification dans des situations simples).

  • Notions de singulier et pluriel ; de masculin et féminin.

  • Marques d’accord pour les noms et adjectifs : nombre (-s) et genre (-e).

  • Découverte en lien avec les activités d’oral et de lexique d’autres formes de pluriel (-ail/-aux ; -al/-aux…) et d’autres marques du féminin quand elles s’entendent dans les noms (lecteur/lectrice…) et les adjectifs (joyeux/joyeuse…).

  • Marque de pluriel pour les verbes à la 3e personne (-nt)

Comprendre comment se forment les verbes et orthographier les formes verbales les plus fréquentes.

  • Familiarisation avec l’indicatif présent, imparfait et futur des verbes être, avoir, faire, aller, dire, venir, pouvoir, voir, vouloir, prendre et des verbes dont l’infinitif se termine par -ER.
  • Mémorisation des formes les plus fréquentes (troisième personne du singulier et du pluriel).
  • Compréhension de la construction de la forme conjuguée du verbe (radical ; terminaison).
  • Mémorisation de marques régulières liées à des personnes (-ons, -ez, -nt).
  • Infinitif ; participe passé.
  • Notions de temps simples et temps composés ; formation du passé composé.
  • Notions de marques liées au temps (imparfait et futur en particulier).
  • Mémorisation des verbes être et avoir au présent, à l’imparfait et au futur.
  • Homophones : les formes verbales a / est/ ont / sont distinguées des homophones (à / et / on / son).
Identifier des relations entre les mots, entre les mots et leur contexte d’utilisation ; s’en servir pour mieux comprendre.

  • Familles de mots et dérivation (préfixe, suffixe).
  • Catégorisation et relations entre termes génériques et termes spécifiques.
  • Synonymie ; antonymie (contraires) pour adjectifs et verbes.
  • Polysémie ; relation avec les contextes d’emploi.
  • Sens propre ; sens figuré.
  • Registres familier, courant, soutenu (lien avec enseignement moral et civique).

Ces notions ne sont pas enseignées en tant que telles ; elles constituent les références qui servent à repérer des formes de relation entre les mots auxquelles les élèves sont initiés parce qu’ils ont à les mobiliser pour mieux comprendre, mieux parler, mieux écrire.

Étendre ses connaissances lexicales, mémoriser et réutiliser des mots nouvellement appris.

  • Définition d’un mot ; compréhension d’un article de dictionnaire.
  • Mobilisation de mots « nouveaux » en situation d’écriture avec appui éventuel sur des outils.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Quand j'entends, j'oublie. Quand je vois, je me souviens. Quand je fais, je comprends. (Confucius)