Le conseil de la classe

Fernand Oury[1] avait l’habitude de comparer le Conseil aux organes du corps humain:

 

  1. Le Conseil comme œil du groupe. Lors du Conseil, sont dévoilés les comportements de chacun, des informations utiles au(x) groupe(s), l’état d’avancement des travaux.
  2. Le Conseil comme cerveau du groupe. Le Conseil est l’instrument privilégié pour analyser, évaluer et ajuster les décisions collectives ; il détecte les défauts d’organisation ; il enregistre les décisions prise.
Le conseil est un moment où l’on décide l’organisation de la classe.
  • Le Conseil comme rein du groupe. Le Conseil est un filtre qui a comme objet d’éliminer les conflits perturbateurs à la vie du groupe. Pour l’enfant, le Conseil est la certitude que sa parole sera entendue et prise en compte par le groupe. Les passages à l’acte sont remplacés par une intellectualisation et une verbalisation, amenant l’enfant à accepter de différer progressivement son règlement jusqu’au moment du Conseil. Les petits conflits sont éliminés.
  1. Le Conseil comme cœur du groupe. Le groupe prend peu à peu conscience des différences de chacun et de l’importance de tout le monde. Les enfants comprennent leur propre rôle dans la prise en charge des éléments les plus faibles ou les plus perturbateurs. L’entraide y est incitée par nature.
Le conseil c’est l’œil, le cerveau, le rein et le cœur de la classe

 

Le Conseil est aussi un apprentissage par l’exemple, d’une mini-société qui a des lois, des règles, qui les respecte et les fait respecter (justice), qui les met en place, les ajuste (gouvernement, parlement). C’est surtout un formidable moyen de mettre en place une instruction civique comprise, intégrée et respectée de tous, de par la place prépondérante donnée à une parole de vérité et à des institutions connues et reconnues.

 

Dans la classe, un Conseil de coopérative a lieu une fois par semaine, le vendredi en dernière heure. Ce Conseil est présidé par un enfant qui est au minimum Ceinture Verte[2].

Un conseil dans une classe de CE1-CE2.

Le Conseil a comme objectifs de résoudre les problèmes qui se posent dans la classe, de parler de ce qui va et de ce qui ne va pas, et surtout de proposer des améliorations au fonctionnement. C’est surtout un apprentissage à part entière de la citoyenneté, en montrant aux enfants que la Loi est objective et que les conflits ne peuvent pas être réglés de manière arbitraire, mais par le respect de lois et de règles écrites et connues de tous.

Une partie du budget de la coopérative de classe est gérée par le Conseil.

Quand j’avais des CE1/CE2, les enfants désireux de passer leur Ceinture Verte devaient obligatoirement expliquer au maître ou à une Ceinture Bleue, le fonctionnement du Conseil et dire ce qu’ils feraient s’ils devenaient Président. Lors de cette épreuve, on lui posait des questions afin de

Lors du conseil, le président est assisté par le secrétaire qui note les décisions prises. Il peut, s’il en a besoin, se faire aider d’un autre élève pour l’aider à présider.

vérifier s’il avait bien compris le déroulement du Conseil. Une fois la Ceinture obtenue, un enfant Ceinture Verte pouvait cependant se faire aider d’un autre enfant, lorsqu’il présidait le Conseil.

Avec des CM, j’ai préféré laisser à l’enfant, désirant présider pour la première fois, la possibilité de choisir un tuteur pour le seconder dans sa présidence. On considérait que l’enfant savait présider (pour passer la Ceinture Bleue) uniquement s’il avait réussi à présider seul ou bien si son tuteur n’était pas intervenu.

 

Le Conseil se déroule globalement toujours de la même manière. Les formules ne sont pas figées mais sont là pour conférer une structure et une certaine solennité au Conseil.

Le président s’appuie sur un organigramme collé sur un grand carton, pour se souvenir de l’ordre du conseil et de ses phrases clefs.

Afin d’aider les enfants qui Président, un aide-mémoire leur est proposé. Cet aide-mémoire se présente sous la forme d’un carton plastifié, sur lequel est visualisé l’organigramme du Conseil, sous la forme des phrases principales que le Président aura à prononcer. Cet aide-mémoire ne doit être considéré que comme une aide pour le Président et non comme une obligation.

En CM1/CM2 cet aide-mémoire devient très vite inutile pour les enfants, afin d’éviter de les enfermer dans un fonctionnement trop rigide. Sur une classe à double niveau, le fonctionne

Les enfants votent à main levée. Les enfants qui sont candidats se tiennent debout afin de visualiser d’un coup d’œil les candidats.

ment se met en place par l’intermédiaire des plus anciens qui le transmettent aux plus jeunes. Ce fonctionnement évolue progressivement et les rigidités disparaissent au fur et à mesure. Le maître y est souvent pour quelque chose[3]

Le système d’élection des responsables se simplifie : les enfants désirant postuler se lèvent à la demande du Président. Le Président nomme successivement les différents postulants et chaque enfant de la classe vote une fois. Je remarque souvent que dans ma classe de CM1/CM2 apparait un esprit de groupe important pour les plus grands, qui vont parvenir à faire bloc lors des votes, alors que les plus jeunes dispersent leur voix. Par conséquent, les CM2, même quand ils sont moins nombreux, réussissent souvent à obtenir les fonctions convoitées…

L’apprentissage du rôle de Président est coopératif. Plus besoin de montrer que l’on est capable préalablement. Toute Ceinture Verte a ici le droit de présider. Elle choisit pour cela un enfant qui a l’habitude de présider et qui va l’aider à la fois en amont, dans la préparation du Conseil (lecture du cahier de Conseil et préparation du cahier de comptes rendus, médiations auprès des enfants inscrits dans le cahier) et durant le Conseil lui-même.

 

Voici ce qui était écrit à l’origine sur le carton qui aidait les Présidents à présider le Conseil.

 

Structure possible du Conseil en classe de CE1/CE2

 

1- vie de la classe

Silence ! Le Conseil est ouvert.

Qui, parmi ceux qui le peuvent, désire être secrétaire ?

[…]
Qui, parmi ceux qui le peuvent, désire être gardien du temps ?

Le président demande à l’enfant qui était responsable du permis de conduite de lire le nombre de points restant sur le permis de chaque élève. Il annonce également les « pastilles rouges éventuelles.

[…]
Je rappelle que le gardien du temps doit veiller à ce que nous ne restions pas trop longtemps sur chaque sujet et veiller à ce que le Conseil se termine bien à l’heure.

Je demande que le secrétaire lise les décisions prises lors du dernier Conseil :

[…]

Quelqu’un a-t-il quelque chose à dire à ce sujet ?

[…]
On passe.

Je demande que soient vérifiés les permis de conduite de chacun :

[…]
Quelqu’un a-t-il quelque chose à dire à ce sujet ?

[…]
On passe.

 

2- Bilan

Nous allons maintenant passer au bilan de la semaine. Qui demande la parole ?

Je passe la parole à [x].

[…]
On passe.

 

3- Lecture du cahier du Conseil

Nous allons maintenant lire les critiques, les félicitations, les demandes d’aides et les propositions inscrites dans le cahier du Conseil.

a-Critiques

Je passe la parole à [x…].

[…]

[y…] Est-ce que tu veux expliquer toi aussi ce qui s’est passé ?

[…]

[x…] veux-tu lui répondre ?

[…]

[y…] veux-tu proposer à [x…] quelque chose pour régler ce problème tout de suite ?

[…]

[x…] est-ce que ça suffit ou désires-tu que ce problème soit réglé avec toute la classe ?

[…]

Si l’enfant demande à avoir l’aide de toute la classe pour régler son problème:

Je demande au Conseil de déterminer si cette critique est un « tas de sable » ou si elle nécessite d’être traitée par le Conseil ?

Y a-t-il véto du maître sur le « tas de sable » ?

[…]

Qui a des précisions à apporter à propos de la critique de [x…]? Je donne la parole à [z…].

[…]

Je demande au Conseil de rechercher si la critique envers [y…] est bien une infraction à la Loi ou au Règlement de la Classe ?

Qui a quelque chose à dire à propos des infractions qui sont proposées ? Je donne la parole à [z…].

[…]

[S’il y a plusieurs propositions, les écrire au tableau]

Je demande au Conseil de déterminer à quelle infraction  correspond la critique envers [y…]. [Les faire voter une à une…]

Je demande au secrétaire d’écrire que le Conseil a décidé que pour n’avoir pas respecté le Règlement de la Classe, [y…] perd [n…] points sur son permis de conduite.

[Le secrétaire doit écrire le nom de l’enfant sanctionné, la raison de l’infraction et la sanction.]

Le secrétaire prend le permis de conduite pour noter sur le cahier du Conseil le nom des enfants qui sont pastille rouge.

On passe.

 

b- Félicitations

Je passe la parole à [x…].
[…]
On passe.

 

c- Aide

Je passe la parole à [x…].
[…]
Qui peut aider [x…].
[…]
On passe.

 

d- Propositions

Je passe la parole à [x…] pour qu’il nous explique sa proposition et la raison de cette proposition […]
Je demande au Conseil de vérifier si la proposition de [x…] est contraire à la Loi ou au Règlement de la Classe ? […] [Faire voter]
Qui a des questions à poser à [x] ou désirerait améliorer la proposition ? Je donne la parole à [y…]
[…]
[x…] est-ce que tu veux répondre à [y…] ?[…]
Est-ce que quelqu’un voudrait parler à propos des propositions qui ont été faites ? […]
Je vais rappeler les [n] propositions qui ont été effectuées: […]
Nous allons passer au vote :
Je rappelle que chacun ne peut voter qu’une seule fois. [S’il y a plus de 2 propositions, distribuer les bâtonnets pour le vote]
Qui vote pour la proposition 1 ?
Qui vote pour la proposition 2 ?

Qui ne veut pas voter ?

Je demande au secrétaire d’écrire que le Conseil a décidé que […].
On passe.

 

4- Fermeture du Conseil

Je demande au secrétaire de lire les décisions qui ont été écrites dans le cahier du Conseil.
[…]
Y’a-t-il des remarques à ce propos ?
[…]
Le Conseil est fermé.
Je donne la parole au maître.

 

Cette structure a l’inconvénient de figer les choses mais elle permet de comprendre comment s’y prendre pour que le Conseil ne s’appuie que sur la Loi et sur le Règlement de la Classe afin de régler les conflits.
 

 Page précédente Sommaire  Page suivante


[1] Voir la note 28, page 21.
[2] Voir les droits de la Ceinture verte au chapitre 6.
[3] Pour cela j’utilise plusieurs moyens :
En dehors du Conseil, quand un enfant me fait la remarque que telle ou telle chose ne va pas, je lui fait remarquer qu’il lui est possible de réfléchir à une solution qui conviendrait mieux et d’inscrire cette proposition dans le cahier du Conseil.
Je m’autorise également à intervenir durant le Conseil lorsque le président du Conseil ne fait pas preuve de neutralité ou  s’il laisse des enfants aller dans une direction qui me parait inacceptable (Loi n°8).
Je peux également intervenir lors du bilan de la Présidence ou hors Conseil pour signifier qu’un comportement du groupe n’est pas juste : « Je trouve que certains enfants ne sont jamais choisis pour telle ou telle fonction ». Je ne donne pas de solution, et je laisse au groupe classe le temps d’intégrer ma remarque (si la Loi 8 n’est pas en cause). Parfois, il faudra plusieurs semaines pour qu’un enfant fasse, à son compte, une proposition, montrant ainsi que le groupe a intégré ma remarque.