Les ceintures de comportement

Les Ceintures exigent de l’enfant un travail sur son comportement, son attitude et ses aptitudes.

Les Ceintures de Comportement des enfants sont classées en trois grandes catégories : les Ceintures faibles (blanches et jaunes) qui donnent des sanctions simples ; les Ceintures moyennes (orange et vertes) qui donnent des sanctions doublées et les Ceintures fortes (bleues et marron) qui donnent des sanctions triplées. La Ceinture Rose est « hors cadre » puisqu’elle n’est pas conçue pour perdurer chez l’enfant.

Pour obtenir la Ceinture Orange et les Ceintures supérieures, l’enfant va devoir s’appliquer à travailler des compétences concernant le comportement ; pour obtenir la verte et les supérieures, il va devoir travailler des compétences concernant son attitude face au groupe ; pour obtenir la bleue et la marron il va devoir acquérir des aptitudes éthiques.

 

Âge plancher pour l’obtention des ceintures

Afin de pouvoir apporter chaque année un attrait nouveau, il existe des critères d’obtention liés au niveau de classe dans lequel l’enfant se trouve. Ainsi, en CP, les enfants ne peuvent aller au-delà de la Ceinture Orange. En CE1, ce maximum est fixé à la Ceinture Verte. En CE2, il se place à la Ceinture Bleue. En CM1 ou CM2, les enfants peuvent obtenir la Ceinture Marron. Cela permet également de montrer aux enfants qu’il existe bien une différence en termes de maturité entre un enfant de CP et un enfant de CM2.

 

Quand un enfant arrive dans l’école il devient automatiquement Ceinture Blanche. En début d’année scolaire, un enfant qui vient d’une autre classe de l’école conserve la Ceinture qu’il possédait dans son ancienne classe.

Ceintures intermédiaires

Pour que les enfants des petites classes puissent avoir la même amplitude de choix que dans les classes de grands, il est créé des ceintures intermédiaires. Cela permet d’avoir pour chaque niveau de classe 6 ceintures possibles. Ainsi, un enfant nouvellement arrivé dans l’école devra attendre 18 semaines (trois semaines x 6 ceintures) pour obtenir la ceinture maximale possible de sa classe.

Pour les enfants qui ont le plus de mal à passer les ceintures ces ceintures intermédiaires vont ajouter une « marche » moins haute, sur laquelle ils pourront s’appuyer pour progresser.

Afin de conserver un nombre raisonnable de ceintures pour chacune des classes, les ceintures intermédiaires les plus faibles n’existent plus dans la classe supérieure. En outre, les ceintures intermédiaires n’existent plus pour les plus grands.

 

  • En cp (blanche, maxi blanche, jaune, maxi jaune, orange, maxi orange) ;
  • En ce1 (blanche, jaune, orange, maxi orange, verte, maxi verte) ;
  • En ce2 (blanche, jaune, orange, verte, maxi verte, bleue) ;
  • En cm (blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron) ;
Ceintures blanches et jaunes
Les droits acquis sont obtenus en contrepartie de devoirs nouveaux.

Les Ceintures blanches et jaunes n’ont pas de véritable intérêt dans la classe mais elles se différencient par les Droits qu’elles offrent. Ce sera au sein des classes de déterminer les responsabilités qu’elles ouvrent. Il faut se souvenir que ces deux Ceintures ne permettent pas de déplacement dans la classe sans autorisation, il convient donc de ne leur accorder que des responsabilités pour lesquelles les déplacements ne sont pas nécessaires. Cela limite du coup le champ des possibilités et devient un moteur pour faire les efforts afin d’obtenir la Ceinture supérieure.

 

Ceinture orange

La Ceinture Orange permet d’obtenir l’autorisation de se déplacer dans la classe[1]. Elle permet de gagner de nouvelles responsabilités, pour lesquelles le déplacement est nécessaire. En contrepartie, tous les points perdus doivent être doublés. Cela diminue de moitié les points réellement disponibles sur le permis de conduite[2].

 

Ceinture verte

On peut considérer que la Ceinture Verte est l’objectif à atteindre pour la plupart des enfants. En effet c’est une Ceinture qui donne une position « confortable » dans la classe. La posséder c’est être en mesure d’effectuer la plupart des responsabilités de la classe ; elle permet notamment de présider le Conseil. Cette Ceinture peut être obtenue par tous les enfants qui font les efforts nécessaires.

 

Ceintures fortes
Les enfants possédant une Ceinture forte doivent devenir de véritables exemples pour les autres enfants.

Les Ceintures bleues et marron offrent un « statut » reconnu, dans la classe ou dans l’école. Elles sont réservées aux « leaders positifs », ceux qui font avancer le groupe ; ceux qui sont des exemples pour les autres. L’objectif n’est pas que le plus grand nombre puissent posséder une Ceinture forte, mais que seulement ceux qui en ont la réelle capacité, puissent l’obtenir[3].

Les enfants possédant une Ceinture forte doivent être de véritables exemples pour les autres enfants. J’ai remarqué que les Ceintures fortes n’abusaient jamais de leur position dans la classe vis-à-vis des autres élèves. Que les Ceintures plus faibles n’exprimaient pas de jalousie envers eux, parfois de l’envie, mais ils se souviennent que les Droits que les enfants acquièrent sont toujours obtenus en contrepartie de Devoirs nouveaux. Les Ceintures basses ou moyennes ont conscience des difficultés qui existent pour ceux qui possèdent une Ceinture forte, et ils acceptent d’autant mieux les Droits qui leur sont accordés. D’abord parce qu’ils savent que rien ne les empêche eux-mêmes d’obtenir cette même Ceinture (à condition de faire les efforts nécessaires pour l’atteindre), ensuite parce que les Droits qui sont accordés à ces Ceintures restent raisonnables et équilibrés. Il n’est pas inutile de préciser que les enfants ayant une Ceinture forte n’ont pas de Droits particuliers envers les autres enfants.

J’ai entendu à plusieurs reprises des enfants possédant une Ceinture moyenne, dire que la Ceinture Bleue ou marron était trop difficile pour eux. Qu’ils ne se sentaient pas capables de réussir à « tenir » [4] avec une Ceinture supérieure et les mêmes, de rester très exigeants à propos des Ceintures fortes en s’offusquant de l’écart commis par l’une d’entre-elle : « Quand on est Ceinture Bleue, on ne doit pas se comporter de cette façon… ».

Ces Ceintures peuvent devenir un véritable objectif pour certains enfants plus difficiles, qui veulent prouver qu’ils sont capables, eux aussi, de l’obtenir.

J’ai eu un élève qui est arrivé en CM1 en ayant encore la Ceinture Jaune et qui a réussi à se fixer l’objectif d’atteindre une Ceinture forte avant d’aller au collège. Il a réussi à obtenir la Ceinture Bleue le dernier mois de son CM2. Les efforts qu’il a dû effectuer ont été importants vis-à-vis de son comportement et vis-à-vis de son attitude face au groupe[5].

 

Rappel du rôle des pastilles rouges

Dans mon école, à l’origine, la Ceinture Bleue était la plus forte. Néanmoins, il y avait un problème récurrent qui apparaissait généralement,

Obtenir une Ceinture ne donne pas de blanc-seing à son titulaire. La pastille rouge est là pour le lui rappeler.

quand une Ceinture Bleue se retrouvait pastille rouge. L’enfant perdait alors ses Droits, qui étaient nombreux. Cette perte passagère des Droits devenait pesante pour cet enfant, bien plus que pour une Ceinture Jaune ou orange, qui avait peu de Droits. Le fait d’avoir pu « goûter » à de nombreux privilèges rendait la « chute » plus grande encore. Il est arrivé, à plusieurs reprises, qu’une Ceinture Bleue qui se retrouvait pastille rouge, propose au Conseil, dans les semaines suivantes, la suppression pure et simple de cette pastille. Lors de la discussion qui suivit l’une de ses propositions, une enfant de CE2, Ceinture Orange s’était opposée vivement à cette idée en expliquant que si l’on supprimait la pastille rouge cela signifierait qu’une Ceinture Bleue, une fois qu’elle aurait obtenu sa Ceinture, pourrait faire n’importe quoi. Cette enfant, bien souvent en marge du règlement, trouvait injuste de supprimer les contraintes des Ceintures fortes. Le fait d’avoir réussi à prouver que l’on était capable une fois, ne justifiait pas que l’on puisse accorder pour toujours, un blanc-seing.

Ce problème est réapparu deux ans plus tard pour une raison similaire. Le Conseil, après une discussion sur les sanctions, a cette fois-ci été jusqu’au vote de la suppression de la pastille rouge. J’ai expliqué que les Ceintures étaient un ensemble, et que la suppression de la pastille rouge aurait pour conséquence la suppression des Ceintures de Comportement de chacun. J’ai alors repris l’idée que les enfants avaient évoquée pour remplacer les sanctions : une infraction = 1 croix ; 3 croix = 20 lignes. La semaine suivante, dès la première journée, la moitié de la classe copiait déjà des lignes. J’ai tenu toute la semaine. Mais rapidement, un enfant a proposé dans le cahier du Conseil la remise en place de la pastille rouge[6]. Le Conseil suivant a annulé à l’unanimité la décision prise la semaine précédente.

J’ai compris que le problème qui était posé, venait du fait que les Ceintures bleues n’avaient le droit à aucun écart, à partir du moment où elles avaient obtenues leur Ceinture. Cela devenait extrêmement lourd à gérer pour elles. J’ai donc permis un système de rachat, pour un nombre limité de points perdus, en compensation de travaux effectués pour la classe ou de certains métiers.

 

Création de la ceinture marron

Quelques semaines plus tard, les CM de la classe d’à côté (ceux avec qui j’avais mis en place les Ceintures) ont éprouvé la nécessité de créer une Ceinture supérieure à la bleue. Ils ont proposé que cette nouvelle Ceinture ne puisse pas permettre de racheter de points. Je trouvais finalement cette solution intéressante puisqu’elle permettait de conserver une Ceinture similaire à l’ancienne Ceinture Bleue, tout en y adjoignant une étape intermédiaire.

Nous avons appelé cette ceinture la « Ceinture Marron », expliquant aux enfants que la « Ceinture Noire » était réservée [7] pour les adultes de l’école.

Dans mon école, chaque année, il y a entre un et deux enfants qui parviennent à obtenir cette Ceinture Marron. Nous avons institué que l’obtention de cette ceinture soit avalisée lors du Grand Conseil qui réunit tous les enfants de l’école, puisque cette Ceinture requérait la confiance de l’école. Cela permettait en outre de médiatiser toute obtention de cette ceinture et de donner à son titulaire une légitimité reconnue.

 

Modalité supplémentaire pour l’obtention des ceintures fortes

Une autre modification importante a dû être apportée aux Ceintures bleue et marron. Cette modification a été rendue nécessaire parce qu’un enfant avait réussi à atteindre la Ceinture Bleue alors qu’il avait parfois un comportement qui n’était pas acceptable pour cette ceinture : Il se trouvait des excuses envers toutes les erreurs et infractions qu’il commettait ; il se croyait autorisé à effectuer une transgression à partir du moment où quelqu’un d’autre l’avait effectuée également ; il était adepte du « pas vu, pas pris ». Ce comportement, bien que régulier, restait dans des limites qui, avec le rachat de points, lui permettait d’échapper, la plupart du temps, à la pastille rouge. Quand il a obtenu sa Ceinture Bleue, je lui signifiais que cette attitude n’était plus acceptable pour cette Ceinture, car il devenait un exemple pour la classe. Cela n’a pas suffi pour influer sur son comportement. Le problème qui se posait alors était qu’il n’y avait pas, dans le cadre des Ceintures, de critères objectifs pour pointer ce comportement.

Il a fallu que nous mettions en place une nouvelle modalité pour l’obtention des Ceintures fortes : « je suis honnête et respectueux  (pas de «pas vu, pas pris » ; pas d’excuse envers soi-même ; ne pas prendre les transgressions des autres comme une autorisation pour soi-même ; ne pas répondre à l’adulte) ».

Il fut également nécessaire de mettre en place une sanction supplémentaire concernant les seules Ceintures bleues et marron : « Je perds ma Ceinture si je suis sanctionné sur des infractions de trois points ou plus, qui concernent le respect, la violence ou la confiance. ». Ces deux Ceintures pouvaient déjà être retirées en cas de perte de confiance de la classe lors d’une motion de défiance, cet ajout entrainait une sanction automatique en cas de digression à propos de la violence ou de la confiance. L’exemplarité n’admet pas d’écart…

 

Création de la ceinture rose

La Ceinture Rose n’est pas une véritable Ceinture. C’est la Ceinture la plus basse mais elle n’est obtenue qu’à la seule demande de l’enfant. L’adulte ne peut, ni ne doit lui imposer. L’enfant la conserve jusqu’à ce qu’il demande lui-même de reprendre la Ceinture Blanche. Aucune condition n’est requise pour l’obtenir, ni pour l’abandonner[8].

Cette Ceinture est mise en place pour un enfant qui ne voudrait pas rentrer dans le cadre du Conseil et qui désirerait obtenir une attention permanente de l’adulte. Cela concerne un enfant qui se retrouve régulièrement mêlé à des conflits et qui demande à ce que l’adulte les règle en sa faveur. L’adulte le renvoie au Conseil, mais cette temporisation ne semble pouvoir lui convenir.

On peut dans ce cas lui proposer de passer la Ceinture Rose, afin que l’enseignant règle les problèmes qu’il rencontre de manière immédiate. « Dès que tu auras un problème, j’interromprai tout, pour le régler. » En contrepartie l’enfant devra toujours rester à côté d’un adulte. Quand l’enfant me demande « Même dans la cour ? » Je lui réponds : « Surtout dans la cour ! ». Ces explications suffisent généralement à dissuader la plupart de ceux qui sont tentés par cette Ceinture. Si toutefois un enfant désirait malgré tout franchir le pas, il est nécessaire que le maître tienne bon et astreigne l’enfant à rester toujours à une distance très courte de lui.

L’objectif est ici de faire revenir l’enfant de lui-même à la Ceinture Blanche, en acceptant cette fois-ci le cadre établi du règlement des conflits. Pour l’adulte, avoir une Ceinture Rose dans sa classe sera un moment aussi pénible que pour l’enfant. Mais si l’adulte tient bon, l’enfant va comprendre très vite que son intérêt ne se trouve pas là.

L’enfant ne peut pas être Ceinture noire, de peur qu’il puisse penser, qu’à 11 ans, il ait déjà atteint le but.
Création de la ceinture noire

La dernière modification majeure qui a été apportée aux Ceintures de Comportement, concerne la création de la Ceinture Noire.  Cette Ceinture est réservée aux maîtres et maîtresses de l’école et ne peut être en aucun cas obtenue par un enfant. Elle existait en filigrane, car la plus haute Ceinture que pouvaient atteindre les enfants était la Ceinture Marron et non la noire. En effet, accorder à un enfant de 11 ou 12 ans la Ceinture noire, ceinture maximale, serait lui faire croire qu’il n’a plus rien à apprendre ; qu’il est déjà arrivé au but à atteindre. Cela est un mauvais signal à donner à des enfants qui sont encore loin d’être adultes.

Cette Ceinture a été rendue nécessaire le jour où il a fallu que les enseignants de l’école règlent un problème qui s’était posé dans une classe. Nous devions revenir sur une décision prise par le Conseil de cette classe car nous voyions que le climat devenait délétère. Nous avons alors décidé de créer la Ceinture Noire, qui comprendrait tous les maîtres et maîtresses de l’école. Les Ceintures noires pourraient alors se réunir dans le Conseil des Ceintures noires[9] pour revenir sur n’importe quelle décision votée par le Conseil d’une classe ou le Grand Conseil. Les enseignants de l’école, en tant que garant de la sécurité affective et physique des enfants qui nous étaient confiés (Loi 8), cela donnait tout son sens à l’ensemble du dispositif. Lorsque la directrice a annoncé aux élèves de cette classe que le Conseil des Ceintures noires avait annulé la sanction prise[10], les enfants de la classe ont pu souffler. Ils voyaient que l’adulte restait là pour garantir leur sécurité affective et physique.

 

 

Le tableau suivant est affiché dans la classe. Il comprend deux parties : les principes généraux (le cadre) et le détail de chacune des Ceintures (modalités d’obtention, Droits, Devoirs, sanctions).

Ce tableau reste visible et devient la référence, lors du Conseil, au moment de la passation d’une Ceinture[11] par un élève.

 

Par souci de lecture, les modifications qui existent par rapport à la ceinture précédente[12], apparaissent en bleu dans les pages suivantes. Les droits et les devoirs essentiels figurent en caractères gras.

 

 

Principes des Ceintures

En arrivant dans la classe, si j’avais déjà une Ceinture précédemment, je la conserve (à la seule condition de pouvoir réussir toutes les épreuves de cette ceinture en vigueur dans cette nouvelle classe, que je n’ai pas encore passées). Si je suis nouveau dans l’école et qu’aucune ceinture ne m’avait encore été attribuée, je suis considéré comme Ceinture Blanche (au bout de trois semaines, si j’en ai les points, je pourrai passer la ou les Ceintures suivantes).

→ Je ne peux pas perdre ma Ceinture (sauf la bleue et la marron, si je suis sanctionné sur des infractions de trois points ou plus, qui concernent la violence ou la confiance) mais, si je le demande au Conseil, je peux reprendre la Ceinture inférieure.

→ Quand j’ai perdu plus de points que j’en ai le droit par ma Ceinture, je deviens pastille rouge toute la semaine suivante (du lundi matin au vendredi soir). Je perdrai alors tous les Droits obtenus par les Ceintures de Comportement ; mais, je conserverai les Devoirs de ma Ceinture.

→ Quand j’ai perdu tous les points de mon permis et que je continue à en perdre, je dois recopier la Loi ou le règlement (en fonction de l’âge, une partie) autant de fois que j’ai perdu de points au-delà de zéro.

→ Quand je suis pastille rouge, je reste sanctionné en fonction de la Ceinture que je possède.

→ Je peux racheter des points que j’ai perdus (5 points maximum), en faisant des travaux utiles à la classe (les points de la Ceinture Marron ne sont pas rachetables).

→ La Ceinture Bleue ou marron ne peut être obtenue que si la Ceinture est reconnue à la majorité absolue, car ces Ceintures impliquent la confiance des autres. Elles peuvent se perdre lorsqu’une infraction de trois points ou plus concernant le respect, la violence ou la confiance, a été commise ou lors d’une motion de défiance (votée à la majorité absolue) justifiée et argumentée.

 

Ceinture Rose

Obtention Droits Devoirs Sanction
→ Je dois demander à passer la Ceinture Rose.

 

Personne n’a le droit de me faire mal.

Personne n’a le droit de se moquer de moi.

J’ai le droit de travailler sans être dérangé.

→ J’ai le droit de participer durant les bilans, le Conseil  et le Grand Conseil.

→ J’ai le droit de faire les métiers et passer les brevets de la Ceinture Rose.

→ J’ai le droit de passer la Ceinture Blanche.

→ J’ai le droit d’avoir mes problèmes réglés immédiatement.

Je dois respecter la Loi, le Règlement de la Classe et de l’école.

Je ne dois pas faire mal.

Je ne dois pas me moquer.

→ Je dois essayer de travailler le plus longtemps possible sans gêner la classe.

→ Je dois toujours rester près d’un maître ou d’une maîtresse.

Je ne dois pas perdre plus de 20 points sur mon permis de conduite.

→ Je dois essayer d’assister aux bilans, au Conseil et au Grand Conseil.

demie


 Ceinture Blanche

Obtention Droits Devoirs Sanction
→  Je suis nouveau dans la classe  ou je demande à passer la Ceinture Blanche. Personne n’a le droit de me faire mal.

Personne n’a le droit de se moquer de moi.

J’ai le droit de travailler sans être dérangé.

→ J’ai le droit de participer durant les bilans, le Conseil et le Grand Conseil.

→ J’ai le droit de faire les métiers et passer les brevets accessibles jusqu’à la Ceinture Blanche.

→ J’ai le droit de passer la Ceinture Jaune

Je dois respecter la Loi, le Règlement de la Classe et de l’école.

Je ne dois pas faire mal.

Je ne dois pas me moquer.

→ Je dois avoir déjà réussi à travailler sans gêner la classe.

Je ne dois pas perdre plus de 16 points sur mon permis de conduite.

→ Je dois assister aux bilans et essayer d’assister au Conseil et au Grand Conseil.

simple

 

Ceinture Jaune

Obtention Droits Devoirs Sanction
→ Je dois demander à passer la Ceinture Jaune.

Il doit rester au moins 9 points sur mon permis de conduite depuis au moins trois semaines.

→ Je dois savoir ce qu’il faut faire pour présider les bilans.

Personne n’a le droit de me faire mal.

Personne n’a le droit de se moquer de moi.

J’ai le droit de travailler sans être dérangé.

→ J’ai le droit de participer durant les bilans, le Conseil et le Grand Conseil.

→ J’ai le droit d’essayer de présider les bilans.

→ J’ai le droit de faire les métiers et passer les brevets accessibles jusqu’à la Ceinture Jaune.

→ J’ai le droit de passer la Ceinture Orange.

Je dois respecter la Loi, le Règlement de la Classe et de l’école.

Je ne dois pas faire mal.

Je ne dois pas me moquer.

→ Je dois parfois réussir à travailler sans gêner la classe.

Je ne dois pas perdre plus de 12 points sur mon permis de conduite.

→ Je dois assister aux bilans, au Conseil et au Grand Conseil.

 

 

simple

Ceinture Orange

Obtention Droits Devoirs Sanction
→ Je dois demander à passer la Ceinture Orange.

Il doit me rester au moins 10 points (soient 5 points doublés) sur mon permis de conduite depuis au moins trois semaines.

→ Je dois savoir présider les bilans.

Personne n’a le droit de me faire mal.

Personne n’a le droit de se moquer de moi.

J’ai le droit de travailler sans être dérangé.

→ J’ai le droit de participer durant les bilans, le Conseil et le Grand Conseil.

→ J’ai le droit de présider les bilans.

→ J’ai le droit de faire les métiers et passer les brevets accessibles jusqu’à la Ceinture Orange.

→ J’ai le droit de passer la Ceinture Verte.

Je dois respecter la Loi, le Règlement de la Classe et de l’école.

Je ne dois pas faire mal.

Je ne dois pas me moquer.

→ Je dois souvent réussir à travailler sans gêner la classe.

Je ne dois pas perdre plus de 11 points sur mon permis de conduite

→ Je dois essayer de participer durant les bilans, le Conseil et je dois assister au Grand Conseil.

Je dois enlever le double de points à toutes mes sanctions.

doublée

 

Ceinture verte

Obtention Droits Devoirs Sanction
→ Je dois demander à passer la Ceinture Verte.

→ Je dois être au moins en CE1.

Il doit me rester au moins 15 points sur mon permis de conduite depuis au moins trois semaines.

→ Je dois savoir présider les bilans.

→ Je dois savoir ce qu’il faut faire pour présider le Conseil.

Personne n’a le droit de me faire mal.

Personne n’a le droit de se moquer de moi.

J’ai le droit de travailler sans être dérangé.

→ J’ai le droit de participer durant les bilans, le Conseil et le Grand Conseil.

→ J’ai le droit de présider les bilans.

→ J’ai le droit d’essayer de présider le Conseil de la classe.

→ J’ai le droit d’essayer d’être médiateur pour résoudre des problèmes dans la classe.

→ J’ai le droit de faire les métiers et passer les brevets accessibles jusqu’à la Ceinture Verte.

→ J’ai le droit de passer la Ceinture Bleue.

Je dois respecter la Loi, le Règlement de la Classe et de l’école.

Je ne dois pas faire mal.

Je ne dois pas me moquer.

→ Je ne dois presque jamais gêner la classe.

Je ne dois pas perdre plus de 6 points sur mon permis de conduite.

→ Je dois participer durant les bilans et le Conseil et je dois essayer de participer au Grand Conseil.

Je dois enlever le double de points à toutes mes sanctions.

 

doublée

Ceinture Bleue

Obtention Droits Devoirs Sanction
→ Je dois demander à passer la Ceinture Bleue.

→ Je dois être au moins en CE2.

Il doit me rester 20 points sur mon permis de conduite depuis au moins trois semaines.

→ Je sais trouver des solutions justes et équitables pour résoudre des problèmes dans la classe.

→ Je dois participer et proposer durant les bilans et le Conseil.

→ Je dois savoir présider les bilans et le Conseil de la classe.

Je suis honnête et respectueux (pas de «pas vu, pas pris» ; pas d’excuse envers soi-même ; ne pas prendre les transgressions des autres comme une autorisation pour soi-même ; ne pas répondre à l’adulte).

Je dois obtenir la confiance de la classe.

Personne n’a le droit de me faire mal.

→ Personne n’a le droit de se moquer de moi.

→ J’ai le droit de travailler sans être dérangé.

→ J’ai le droit de participer aux bilans, au Conseil et au Grand Conseil.

→ J’ai le droit de présider les bilans et le Conseil.

→ J’ai le droit d’être médiateur pour résoudre des problèmes dans la classe.

→ J’ai le droit d’essayer d’être médiateur pour résoudre des problèmes dans l’école.

→ Je peux faire les métiers et passer les brevets accessibles jusqu’à la Ceinture Bleue.

→ J’ai le droit de passer la Ceinture Marron.

La classe peut me faire confiance.

Je dois respecter la Loi, le Règlement de la Classe et de l’école.

→ Je ne dois pas faire mal.

→ Je ne dois pas me moquer.

→ Je ne dois jamais gêner la classe.

Je ne dois avoir aucun point de perdu sur mon permis de conduite (j’ai le droit de racheter des points perdus en faisant des travaux utiles à la classe).

→ Je dois participer et proposer durant les bilans, le Conseil et le Grand Conseil.

→ Je dois me souvenir que mon comportement dans la classe est un exemple pour les autres.

 

Je dois enlever le triple de points à toutes mes sanctions

triplée

 

Je redeviens

ceinture verte (ou maxi verte) dès que je suis

sanctionné sur des infractions de 3 points ou plus,  qui concernent la

violence ou la

confiance.

 

 

 

Ceinture Marron

Obtention Droits Devoirs Sanction
→ Je dois demander à passer la Ceinture Marron.

→ Je dois être au moins en  CM1.

Il doit me rester 20 points sur mon permis de conduite depuis au moins trois semaines (points non rachetables).

→ Je sais trouver des solutions justes et équitables pour résoudre des problèmes dans l’école.

→ Je propose durant les bilans et le Conseil de la classe.

→ Je dois savoir présider les bilans et le Conseil.

Je suis honnête et respectueux (pas de «pas vu, pas pris» ; pas d’excuse envers soi-même ; ne pas prendre les transgressions des autres comme une autorisation pour soi-même ; ne pas répondre à l’adulte).

Je dois obtenir la confiance de l’école.

Personne n’a le droit de me faire mal.

Personne n’a le droit de se moquer de moi.

J’ai le droit de travailler sans être dérangé.

→ J’ai le droit de participer durant les bilans, le Conseil de la classe et le Conseil des enfants de l’école.

→ J’ai le droit de présider les bilans, le  Conseil et le Grand Conseil.

→ J’ai le droit d’être médiateur pour résoudre des problèmes dans l’école.

→ Je peux faire tous les métiers et passer tous les brevets de la classe.

L’école peut me faire confiance.

Je dois respecter la Loi, le Règlement de la Classe et de l’école.

Je ne dois pas faire mal.

Je ne dois pas me moquer.

→ Je ne dois jamais gêner la classe.

Je ne dois perdre aucun point sur mon permis de conduite (aucun point n’est rachetable).

→ Je dois participer et proposer durant les bilans, le Conseil et le Grand Conseil.

→ Je dois me rappeler que mon comportement dans l’école est un exemple pour les autres.

→ Je dois enlever le triple de points à toutes mes sanctions.

triplée

 

 

Je redeviens

ceinture verte dès que je suis

sanctionné sur des infractions de 3 points ou plus,  qui concernent la

violence ou la

confiance.

 

 

Ceinture Noire

Obtention

Droits Devoirs Sanction
→ Je dois être un maître ou une maîtresse de l’école.

 

→ L’école peut me faire confiance.

→ J’ai un droit de véto sur toutes les décisions prises lors du Conseil  ou du Grand Conseil.

→ Je peux participer au Conseil des Ceintures noires afin de modifier ou annuler une règle ou une décision du Conseil d’une classe ou du Grand Conseil.

→ Je dois respecter la Loi.

→ Je dois apporter une protection physique, verbale et morale à tous les enfants qui me sont confiés.

→ Je dois instruire tous les enfants qui me sont confiés selon les programmes officiels.

 

Pas de sanction concernant le Règlement de la Classe, car le règlement ne concerne que les enfants, mais le maître peut être jugé (comme tout le monde) par un tribunal de justice, s’il commet des infractions à la Loi

 

 

 

 



 

 Page précédente Sommaire  Page suivante

 
[1] L’enfant à le droit de se déplacer librement, à condition qu’il ait fini son travail et ce, durant certains moments déterminés.
[2] Pour des infractions mineures, l’enfant s’enlève deux points au lieu d’un seul. Sur son permis, avant d’avoir perdu la totalité de ses points on peut considérer qu’il ne peut plus commettre que dix infractions mineures au lieu de vingt.
[3] Le but est bien d’amener le plus d’enfants possibles aux compétences requises par ces Ceintures, mais il n’est pas de récompenser les élèves les moins perturbateurs en leur permettant de bénéficier de ce statut. La Ceinture Bleue ou marron ne doit être obtenue que par de véritables leaders positifs. Il est nécessaire d’amener les enfants à acquérir les compétences de ces Ceintures et notamment en termes de médiation. Le maître doit rester vigilant lors du passage vers ces deux Ceintures en vérifiant que les critères d’obtention soient véritablement atteints et tout particulièrement ceux ayant trait à la médiation et aux apports de l’élève à la vie collective (Je sais trouver des solutions justes et équitables pour résoudre des problèmes dans la classe. Je dois participer et proposer durant les bilans et le conseil.). Comme l’obtention d’une Ceinture peut transformer un élève, il peut être possible d’accepter le passage de la Ceinture Bleue d’un enfant qui ne soit pas un véritable leader. Il est bien évident lors du passage vers la Ceinture marron que l’enfant doit par contre être un véritable leader positif.
[4] Les enfants font ici, davantage référence aux points du permis de conduite, qu’ils ne se sentent pas capables de conserver de manière durable.
[5] On peut considérer, comme marqueur de cette progression, que durant la quasi-totalité de sa scolarité il se présentait (lorsqu’il n’était pas pastille rouge) pour effectuer des responsabilités dans la classe. Lors des votes, il n’obtenait qu’une seule voix : la sienne. Les derniers mois de son CM2, son attitude et son comportement avaient réellement changé. Lors des votes, il était alors choisi régulièrement pour effectuer ces responsabilités.
[6] Pour être certain que personne n’aurait à nouveau l’idée de demander au Conseil le vote d’une telle règle, il fit même voter une règle supplémentaire instaurant qu’il ne soit plus possible de proposer la suppression de la pastille rouge.
Cette suppression pose néanmoins le problème de la partie du règlement de la classe que les enfants peuvent modifier. A priori le maître permet la modification de la partie sanction, afin d’ajouter ou de supprimer une règle. Est-ce que la partie fonctionnement doit y être associée ? En tout cas ce qui est certain c’est qu’il revient toujours au maître de décider si oui ou non il permet telle ou telle modification, puisqu’il reste le garant, en tant que ceinture noire, de toutes les décisions prises par le Conseil.
[7] À ce moment, la Ceinture noire n’existait pas, car nous n’en ressentions pas sa nécessité. Seul son emplacement était laissé pour permettre une éventuelle mise en place.
[8] Que ce soit en termes de points conservés ou de pastille rouge. De même, de peur qu’en enfant ne reste Ceinture Rose plus longtemps que nécessaire, j’autorise une réintégration immédiate vers la Ceinture blanche, dès que l’enfant en fait la demande, sans même attendre le Conseil. L’information est alors faite à la classe lors du Conseil suivant.
[9] Cet organe n’était pas réellement institutionnalisé, mais la discussion qui s’était déroulée entre enseignants a été considérée comme le conseil des Ceintures noires.
[10] Le conseil de cette classe (CE2) avait décidé d’enlever des points à une élève qui avait menti. Il s’est avéré que le doute restait établi entre les protagonistes car leur version divergeait sensiblement. Il était difficile de s’appuyer sur les versions des témoins, car il semblait que ceux-ci n’étaient pas neutres. Au lieu de régler le problème, la sanction l’avait envenimé. L’élève avait réellement du mal à accepter la sanction donnée par le Conseil (perte de trois points sur le permis).
Nous nous sommes vite aperçus que le problème était beaucoup plus profond que cette simple histoire de mensonge. Le groupe de filles qui était impliqué se connaissait depuis la maternelle. L’origine du problème était à rechercher dans leurs relations mutuelles depuis cette époque.
Nous avions longuement discuté de tout cela entre les enseignants et avons décidé de laisser le problème « mûrir» afin que notre intervention éventuelle n’apparaisse pas comme une « prime » donnée à un enfant qui contesterait une décision du Conseil. Il fallait que le problème puisse être ressenti par l’ensemble de la classe pour que chacun ressente la nécessité de trouver une solution durable.
Au bout de deux à trois semaines, l’ensemble de la classe ressentait pleinement ce climat tendu et souhaitait voir apparaître une solution. Comme les médiations des Ceintures bleues et marron ne parvenaient pas à régler le conflit, il nous a fallu passer à l’étape suivante : les adultes devaient reprendre leur place.
L’annulation de cette sanction par le conseil des Ceintures noires a pu calmer réellement les choses et a permis de résoudre un conflit qui durait depuis la maternelle. Les filles qui avaient agi dans l’ombre pour attiser le problème ont alors compris qu’elles ne pouvaient pas causer du tort à quelqu’un sans qu’il y ait des conséquences.
Jusqu’en CM2, les relations entre ces filles s’en sont trouvées apaisées, car le souvenir de ce moment les incitait à ne plus aller trop loin.
[11] L’enfant, président du conseil, désigne un élève pour qu’il lise les différents critères d’obtention, afin que le conseil puisse vérifier que l’enfant demandant à obtenir une Ceinture en ait bien respecté tous les points. De cette façon, la Ceinture obtenue devient incontestable.
[12] Sauf pour la Ceinture rose pour laquelle les modifications se réfèrent à la ceinture blanche.